Écrire un article de blog : quelle longueur et quels mots-clés?

Longueur article de blog

Quelle est la longueur idéale d’un article de blog ? Le sujet a déjà fait couler beaucoup d’encre… Malheureusement, la réponse à cette question est loin d’être aussi facile qu’elle n’y parait car oui, lorsque l’on parle d’article de blog, la taille compte vraiment. S’il suffisait de donner un chiffre magique correspondant au nombre de mots à insérer dans toutes vos rédactions, le monde du marketing de contenu serait beaucoup plus simple.

Pour qu’il soit optimisé pour le SEO, un article de blog doit certes avoir une longueur suffisante, mais il doit également être conçu selon une stratégie de mots-clés qui vous aidera à vous démarquer de vos concurrents dans les résultats de recherche.

Rassurez-vous, néanmoins, car dans cet article, nous allons vous donner quelques clés afin de vous aider à rédiger vos articles et évaluer la longueur de vos textes digitaux. Nous vous expliquerons également l’utilité d’intégrer des mots-clés à longue traîne dans vos contenus afin de les optimiser pour le SEO.

Pour augmenter votre visibilité, est-ce la quantité ou la qualité qui compte ?

En référencement naturel, pour que votre article soit bien classé dans les résultats de recherche, ce qui est important, c’est avant tout la qualité du contenu. En matière de SEO, la longueur d’un article vient en soutien au contenu rédactionnel et ne constitue pas un critère de référencement en soi. Cependant, selon plusieurs études, on observe un lien entre la qualité d’un article et sa longueur. Voici, par exemple, les résultats de l’étude de Backlinklo, parue en 2020 et effectuée sur 11,8 million de résultats de recherche sur Google :

Ce graphique nous montre que les pages arrivant dans le top 10 des résultats de recherche Google contiennent une moyenne de 1447 mots.

Nous pouvons facilement justifier les résultats de ce graphique puisqu’un contenu de grande qualité sera souvent étayé par des exemples, des études, des illustrations, des références, etc. Ce sont, par contre, des articles qui demanderont beaucoup de temps, d’efforts et de ressources au rédacteur web.

En se basant sur différentes études, CoSchedule a réalisé une infographie qui fait ressortir plusieurs tendances, dont notamment celles-ci :

  • 69% des blogueurs professionnels écrivent des contenus longs (articles de plus de 1000 mots)
  • Le nombre de mots par article a augmenté avec le temps
  • Les articles qui fonctionnent le mieux pour HubSpot et CoSchedule tournent autour de 2500 mots

Face aux résultats de ces différentes études et pour garder l’attention du lecteur, il est primordial de trouver un juste milieu. L’objectif, en effet, est de parvenir à générer un bon retour sur investissement, en attirant plus de trafic grâce à du contenu pertinent tout en optimisant le temps investi dans la rédaction d’articles.

Augmenter le trafic de votre site internet agence analytics

Vous désirez augmenter la visibilité de votre entreprise ?

Nous développons avec vous une stratégie de référencement naturel :

  • Analyse de vos objectifs
  • Définition d’une stratégie digitale
  • Définition des mots clés intéressants
  • Optimisation technique de votre site internet
  • Rédaction des textes des pages
  • Optimisation des textes existants
  • Suivi de vos performances SEO
  • Amélioration continue de votre référencement
  • Rédaction d’articles de blog

Poster un bon article : 4 questions à se poser pour déterminer le nombre de mots à rédiger

1. Quel est le sujet de mon article ?

Vous avez une idée d’article ? Alors, l’un des premiers critères consiste à considérer le degré de détail que demande votre sujet. Tous les éléments utiles et pertinents doivent se retrouver dans le contenu de l’article. Par contre, il sera contre-productif d’allonger vos propos dans le seul but d’atteindre plus de mots.

Gardez toujours à l’esprit que le texte doit rester naturel. Si vous essayez de broder autour d’un sujet, votre public le sentira et vous risquez de perdre en crédibilité.

2. Quelle est la personne type qui lira mon article ?

Le deuxième point à prendre en considération est le public auquel vous adressez votre message : le persona, comme nous l’appelons en webmarketing. Il faut connaître son audience pour pouvoir la cibler : son âge, son sexe, ses habitudes de consommation, sa profession, ses loisirs, etc. Vous serez alors en mesure de déterminer le type de contenu web que votre lecteur aimerait trouver sur votre site internet.

Ne prenez pas le risque de noyer un tout nouveau prospect dans des articles longs et trop détaillés. Si votre article est à destination de personnes novices dans le domaine que vous abordez, favorisez des articles courts mais clairs et précis qui donneront envie de vous suivre plus loin dans vos pages web et d’avoir plus d’informations. Par contre, un lead déjà convaincu cherchera du contenu à forte valeur ajoutée, afin d’approfondir ses connaissances.

Du contenu de valeur vous permettra de confirmer votre position d’expert dans le cadre d’une stratégie d’Inbound marketing.

Conseil Content Marketing : aidez-vous de Google Analytics pour déterminer les articles les plus visités ainsi que les informations démographiques et donc le profil des lecteurs.


Lisez ici le chapitre sur Google Analytics dans notre Guide d’optimisation du référencement naturel.


Taux de rebond Google analytics: conseils en communication

3. Quel est l’objectif final de mon article ?

Troisièmement, le texte de l’article va dépendre de votre stratégie de contenu. Désirez-vous améliorer votre taux de conversion dans le but d’augmenter vos ventes ? Produisez-vous du contenu afin d’augmenter la notoriété de votre marque ? En effet, déterminer l’objectif vous guidera dans votre rédaction de contenu afin d’orienter au mieux le comportement de l’internaute pour la suite de ses actions tout au long de son chemin sur votre site internet. Cela fait partie de l’expérience utilisateur (UX).

À nouveau, inutile de risquer de perdre un nouveau prospect dans des textes trop longs et détaillés. Par contre, afin de vous positionner comme expert dans votre domaine, il sera nécessaire de produire du contenu de valeur en étant précis et complet. N’oubliez pas non plus que la mise en page et la forme de votre article sont importants : vous devez donc l’illustrer avec des chiffres, des exemples, des graphiques, etc. Comme nous avons pu le voir plus haut, la longueur de votre article en sera automatiquement affectée.

4. Que font mes concurrents ?

Enfin, prenez le temps de vérifier les articles déjà écrits sur le même sujet et les mots clés pertinents sur lesquels ils se positionnent. Il vous faut évaluer la concurrence sur la première page des résultats de la recherche Google pour être efficace : analysez leurs titres d’articles, le nombre de paragraphes, leur mise en page, leur ciblage…

Si vos concurrents ont tendance à écrire des articles de blog à forte valeur ajoutée et qui tournent autour des 1500 mots, il sera difficile de se positionner sur le même mot clé principal si vous n’écrivez que 600 mots.

Des articles de blog au service de votre SEO : rédiger selon des mots-clés à longue traine (long tail keywords)

Si vous possédez un site internet, vous savez sûrement combien il est difficile d’être bien référencé parmi les sites existants. L’un des intérêts à rédiger régulièrement des articles de blog est d’ajouter à votre site web du contenu qualitatif qui l’aidera à être mieux référencé dans les moteurs de recherche.

Pour ce faire, il est important de rédiger ses articles de blog en suivant une stratégie de référencement naturel (SEO). Et ce qui constituent le principe du référencement naturel, ce sont les mots-clés ! Mais comment bien se positionner sur un mot-clé générique et faire face à des gros concurrents ? Les long tail keywords peuvent être la solution à votre problème.

Qu’est-ce que la longue traîne en SEO ?

La longue traîne ou long tail keyword, en anglais, est un concept utilisé dans le cadre du référencement naturel. Il désigne l’ensemble des mots-clés composés de trois mots (ou plus). Les long tail keywords possèdent généralement un plus faible volume de recherche que les mots-clés généraux mais sont également moins concurrentiels. En effet, ils sont spécifiques et donc recherchés peu de fois à l’identique par les internautes. Néanmoins, si chacune de ces requêtes génère un faible trafic, en cumulant les volumes de recherche de ces différents long tail keywords vous obtenez alors une part non négligeable de visiteurs sur votre site web.


Lire aussi : L’impact des fautes d’orthographe sur un site e-commerce


La différence entre mot-clé générique et mot-clé à longue traîne

Lorsque nous parlons de mots-clés, nous pouvons distinguer deux catégories : les mots-clés génériques et les long tail keyword. Par exemple, un mot-clé générique peut être « communication » tandis qu’un mot-clé à longue traîne serait « agence de communication namur ».

  • Les mots-clés génériques ont les volumes de recherche les plus élevés et sont par conséquent très concurrentiels. Ils sont également peu qualifiés. En effet, ces mots-clés ciblent une problématique très large et votre site internet ne va peut-être pas répondre à la demande de l’internaute.
  • Les mots-clés à longue traîne ont un volume de recherches beaucoup plus faible, ils sont moins concurrentiels mais beaucoup plus qualifiés. Ils se composent généralement d’au moins trois ou quatre mots voire plus et sont spécifiques à une information. Les internautes utilisent ces mots-clés lorsqu’ils ont une idée précise de ce qu’ils recherchent sur Internet.
long tail keyword

Avantages à utiliser des long tail keywords

Les internautes utilisent les mots-clés à longue traîne car ils veulent trouver une réponse précise à un besoin précis. Pour cela, ils tapent leur requête avec de plus en plus de mots voire en posant une question.

  • Mieux référencer votre contenu : quand vous voulez créer du contenu, il est important de bien le référencer car les moteurs de recherche analysent le positionnement des mots-clés. Les endroits stratégiques où les insérer sont le titre, la balise meta description, le contenu, l’image, etc. Pour bien référencer son contenu il faut utiliser des techniques SEO mais celles-ci sont complexes et il vaut mieux faire appel à des experts.
  • Répondre aux exigences de la recherche vocale : l’utilisation des assistants vocaux sur smartphone est de plus en plus courante. Le plus souvent, nous nous en servons lorsque nous avons les mains prises et que nous souhaitons poser une question ou faire une recherche sur un produit (par exemple, quand nous sommes en cuisine, pour obtenir une recette)… Notre objectif est de recevoir la meilleure réponse possible à notre question et ce, dès le premier essai . 
  • Améliorer votre taux de conversion : les mots-clés à longue traine permettent généralement d’attirer un trafic davantage qualifié sur votre site web et d’améliorer ainsi votre taux de conversion (pourcentage de visiteurs ayant effectué une action sur votre site). On s’explique. Les internautes qui font une recherche via une requête à longue traine sont généralement précis dans leur demande. Ils savent ce qu’ils recherchent et sont donc plus susceptibles d’être intéressés par vos produits et services. En vous positionnant sur ces mêmes long tail keywords, vous allez attirer ces internautes qu’il vous sera plus facile de convertir.

Long tail keywords et SEO

Les mots-clés à longue traîne améliorent votre référencement naturel. Si vous vous positionnez sur un mot-clé trop générique, vous risquez d’être confronté à de trop grands concurrents, avec lesquels vous ne pouvez pas rivaliser (comme Amazon pour les boutiques en ligne). En privilégiant les long tail keyword, vous attirerez sans doute moins de trafic car vous répondrez à une demande plus spécifique mais vos visiteurs seront plus qualifiés.

Comment trouver des mots-clés à longue traîne ?

  • Prenez en compte les suggestions Google : lorsque vous effectuez une recherche sur Google, le moteur de recherche vous propose systématiquement une suite de mots qui pourraient correspondre à votre recherche. Ces suggestions vous permettent de trouver des mots-clés à longue traîne en rapport avec votre mot-clé générique
  • Utilisez les recherches associées de Google : une fois votre requête tapée dans Google, le moteur de recherche vous propose, en bas de la page, des recherches associées. Ce sont des recherches similaires à celle que vous faites mais qui ont été effectuées par d’autres internautes. La liste de suggestion est une source d’informations importante pour vous aider à chercher des mots clés sur lesquels vous positionner.
  • Améliorez votre SEO local : si vous posséder un magasin physique, optimisez votre référencement local. Google peut tenir compte de la position des internautes lorsqu’ils effectuent une recherche. Ajoutez le nom de la ville dans laquelle vous êtes situé après vos mots-clés vous permet d’être mieux positionné dans les résultats de recherche.
  • Employez des outils pour trouver des mots-clés : il existe de nombreux outils gratuits pour vous aider à trouver des long tail keyword. Par exemple, AnswerThePublic est un outil qui vous permet d’obtenir des long tail keyword sous forme de questions. Il y a également Ubersuggest qui vous donne des mots-clés à longue traîne à partir de votre mot-clé générique. Un autre outil peut aussi être SEMRush qui vous permet d’analyser les mots-clés de vos concurrents et bien plus encore, etc.
  • Effectuez des recherches : en allant consulter les forums, vous verrez les questions que les internautes se posent ainsi que les mots qu’ils utilisent. Pour ceux qui possèdent un site e-commerce, les suggestions d’Amazon vous seront utiles et verrez les différentes suggestions de mot-clé en lien avec votre produit.

En résumé

Il est impossible d’isoler un chiffre unique comme étant le nombre parfait de mots à écrire dans un article indépendamment du contexte.

Déterminer la taille idéale que doit atteindre votre article découle d’une réflexion approfondie et d’analyse de plusieurs critères : le sujet de votre article, vos objectifs, votre audience et vos concurrents. Il vous faudra certainement tester plusieurs formats pour pouvoir analyser leurs performances, afin de déterminer lesquels fonctionnent le mieux et vous conviennent.

Écrire des articles de blog est un très bon moyen d’attirer du trafic sur votre site web. Néanmoins, les requêtes des internautes dans les moteurs de recherche deviennent de plus en plus précises. Pour répondre à ce nouveau type de recherche, les long tail keywords vous permettent d’améliorer votre SEO en vous positionnant sur des mots-clés spécifiques et donc peu utilisés. Ils attirent du trafic qualifié sur votre site web et améliorent votre taux de conversion

Cependant, gardez à l’esprit que le plus important est de proposer du contenu de qualité. C’est la qualité du contenu qui est prise en compte par les moteurs de recherche et qui importe en SEO, pas la quantité. Maintenant que vous savez comment déterminer le nombre idéal de mots à introduire dans vos articles et comment les rédiger dans une optique SEO, il ne vous reste plus qu’à partager vos articles et faire connaître votre travail ! N’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux autres conseils de notre agence digitale afin de devenir un rédacteur web efficace.

Site web de Dodo Coaching

Vous souhaitez plus de nouveaux clients ?

Nous vous aidons à réaliser un site internet efficace avec :

  • Une analyse pointue de votre projet
  • Un référencement naturel optimal
  • Un accompagnement continu
  • Une stratégie marketing digital